Groupe Communiste, Républicain et Citoyen

Dans le département

51ème Congrès départemental de la FNACA

à CROLLES le 20 octobre 2013 -

Par / 21 octobre 2013

Messieurs les Présidents (Monsieur Guy Darmanin, président national, Monsieur Charles Thuderoz, président départemental),
Monsieur le Député-maire, cher collègue,
Monsieur le Préfet,
Mesdames, Messieurs, les conseillers régionaux et généraux, les parlementaires,
Monsieur Pras, directeur de l’Onac,
Mesdames Messieurs,

Comme chaque année, je suis très honorée de l’invitation qui m’est faite et c’est avec un sincère plaisir que je me joins à vous pour la clôture de votre 51ème congrès départemental.

Merci monsieur le Député – Maire de nous accueillir dans votre commune.
Je veux saluer également les membres du comité local, Monsieur Roger Genevrier, Président, Gilbert Jacquemet, Trésorier et Alain Berton, Secrétaire, je sais l’investissement que représente l’organisation d’une telle rencontre et l’accueil de tous les congressistes et les en remercie.

Permettez-moi d’avoir une pensée pour notre ami Paulo, Paul Sollier, ancien Président de la section locale de Crolles qui nous a quitté brusquement et que nous sommes quelques-unes et quelques-uns ici à avoir accompagné cette année pour un dernier hommage, son départ inattendu, brutal.

Nous nous étions réjouis ensemble l’an dernier à l’occasion de votre 50ème congrès, de l’adoption de la loi relative à la reconnaissance du 19 mars, comme journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.
50 ans après le cessez-le-feu ! Une décision qui avait mis du temps à murir mais une décision légitime et le « succès » des manifestations organisées cette année, en sont le témoignage.

Tout à l’heure, une cérémonie aura lieu à la stèle du souvenir, rue du 19 mars 1962, date du cessez le feu en Algérie, c’est un symbole auquel nous sommes tous sensibles.

Mais je pense qu’après la reconnaissance historique, honorant toutes les victimes du conflit, il est temps que vienne la reconnaissance de vos revendications légitimes, celles du droit à réparation.
A ce titre, l’attribution de la carte du combattant, ou plutôt l’extension des droits à la carte du combattant pour les militaires justifiant d’un séjour de 4 mois en Algérie « à cheval » sur la date du 2 juillet 1962, est une bonne nouvelle.
Le Ministre s’y était engagé lors de votre congrès national de Bastia, le budget que nous allons examiner prochainement devrait concrétiser l’une de vos principales revendications. J’y veillerai, vous pouvez compter sur moi, puisqu’au sénat, le budget des anciens combattants passe par ma commission !
Mais il reste nombre de revendications tout aussi légitimes que vous portez depuis de nombreuses années et qui chaque année se heurtent aux restrictions budgétaires. Je ne rentrerai pas aujourd’hui dans le détail des lignes budgétaires qui vous concernent, puisque nous n’en n’avons pas encore commencé l’examen, mais le budget 2014, est un budget d’austérité, et le budget des anciens combattants n’est pas particulièrement épargné ; je forme le vœu de le voir évoluer au cours du débat afin de maintenir vos droits acquis et d’intégrer des mesures nouvelles.

Je pense en particulier, et j’y suis très sensible, à l’aide différentielle attribuée au conjoint survivant, qui se situe aujourd’hui autour de 900 euros et que vous souhaitez voir relever à 977 euros, au niveau du seuil de pauvreté - 94% des veuves perçoivent aujourd’hui une pension inférieure ou égale à 666 euros – aide différentielle qui pourrait être étendue aux anciens combattants relevant de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC-VG) afin de leur permettre de vivre dignement, alors qu’ils ont dignement servi la France. Ce serait une mesure de justice et de solidarité !

Je pense aussi au réajustement de la valeur du point de pension militaire d’invalidité (PMI) qui détermine le montant des retraites du combattant et le plafond des rentes mutualistes (valeur 13,93€ soit montant annuel de pension de 668,64/an).
A l’abrogation du décret du 29 juillet 2010 qui prive de l’attribution des bénéfices de la campagne double une partie des anciens combattants d’Afrique du Nord.
Ce serait là aussi une mesure d’équité.
C’est d’ailleurs une revendication que nous avons soutenue ensemble, parlementaires de gauche ; il serait tout à notre honneur d’y répondre favorablement aujourd’hui.

Et je pense bien sûr à l’indemnisation des victimes des essais nucléaires, sujet sur lequel je suis régulièrement sollicitée et qui reste un pur scandale. Alors que plus de 800 dossiers ont été reçus, seulement 11 d’entre eux, ont fait l’objet d’une réponse positive, Une provision pour indemnisation existe et n’est pas redistribuée. Il est urgent d’améliorer le dispositif d’indemnisation, en inversant la charge de la preuve dans l’établissement du lien de causalité entre la pathologie des personnes et leur exposition à la radioactivité.

Je ne veux pas être plus longue et mon « inventaire » n’est pas exhaustif, mais je voulais vous assurer de mon soutien et de ma vigilance, avec les sénatrices et les sénateurs de mon groupe, pour faire respecter votre droit imprescriptible à réparation et pour faire avancer vos légitimes revendications.

Je souhaite que vos travaux aient été fructueux et je vous remercie de votre attention.

congrès FNACA 20-10-2013

Les dernieres interventions

Dans le département NON à la remise en cause des locaux syndicaux

Veiller aux usages et mises à disposition dans l’Isère - Par / 21 avril 2017

Dans le département Usages et mises à disposition de locaux syndicaux

NON à une remise en cause en Isère - Par / 14 avril 2017

Dans le département Fusion annoncée des Services des Impôts

Inquiétude pour la vallée du Grésivaudan - Par / 7 avril 2017

Dans le département Législatives en Côtes d’Armor

Circonscription Lamballe-Loudéac : Candidate du PCF - Par / 4 avril 2017

Dans le département La psychiatrie en débat

Quel avenir pour ce secteur de la santé ? - Par / 24 mars 2017

Dans le département Fermeture du Centre de la CPAM de Vizille

Motion d’opposition des élus et action des salariés - Par / 1er février 2017

Dans le département Les enjeux d’une politique industrielle

soutenir ECOPLA pour l’outil SCOP - Par / 10 janvier 2017

Dans le département COP 22 : les enjeux en débat

L’intervention des peuples est nécessaire - Par / 15 décembre 2016

Dans le département Faire vivre ECOPLA SCOP

Une assemblée générale pour une étape importante - Par / 15 décembre 2016

Dans le département Je réaffirme mon engagement d’accompagnement aux familles

Pour une protection de l’enfance face aux abus sexuels en structure pour handicapés - Par / 14 décembre 2016

Dans le département Refus du plan de destruction de l’emploi

Les salariés des sociétés Lafarge TCEA et LSG manifestent le 1er décembre - Par / 30 novembre 2016

Dans le département Maintien de la ligne TER Grenoble-Veynes

Mobilisation dans les territoires concernés - Par / 10 novembre 2016

Administration