Groupe Communiste, Républicain et Citoyen

Les courriers officiels

Site du Fort de Vaujours : nouvelle interpellation de la Ministre de l’Ecologie et relance de la demande de création d’une mission commune d’information parlementaire

Par / 7 mai 2014

Michel Billout et Eliane Assassi, sénatrice de Seine Saint-Denis sont de nouveau intervenus le 7 mai 2014 auprès de Ségolène Royal, ministre de l’écologie et de Jean Pierre Bel, président du Sénat, concernant la situation du site du Fort de Vaujours, ancienne fortification militaire située sur les départements de la Seine-Saint-Denis et de la Seine-et-Marne.

Ce site a été utilisé de 1951 à 1997 par le Commissariat à l’Energie Atomique pour y développer les détonateurs des bombes atomiques de l’armée française. Des essais nucléaires dits « sous-critiques », ou tirs « froids » y ont été pratiqués plusieurs fois par jour, à l’air libre pendant une dizaine d’années, puis sous espaces couverts.

En réponse aux inquiétudes concernant son état de dépollution et les éventuels dangers sanitaires qu’une exploitation sans précautions pourrait engendrer pour les populations environnantes, son prédécesseur avait affirmé le 7 février dernier au Sénat, que l’assainissement du site avait été réalisé de manière satisfaisante.

Pourtant, le 25 février dernier, lors d’une visite organisée par les préfectures des deux départements, une contamination radioactive 70 fois supérieure à la normale a bien été confirmée par la CRIIRAD dans la casemate de tir TC1. Le 15 avril dernier, l’Autorité du Sûreté Nucléaire (ASN) reconnaissait à son tour que le site était toujours contaminé à l’uranium.

Malgré cela, la société Placoplâtre a commencé sans tarder la destruction des bâtiments du Fort. Ces démolitions sont réalisées sans tenir compte de l’uranium, du béryllium, de l’arsenic et de toutes les substances chimiques dangereuses contenues sur ce site.

Au regard des inquiétudes légitimes soulevées par ce dossier, les deux parlementaires ont demandés à être reçus par la Ministre de l’Ecologie afin de clarifier la situation. Dans le même temps, ils sont intervenus auprès du Président du Sénat pour lui demander avec insistance la création d’une mission commune d’information afin d’obtenir toute la transparence sur ce dossier.

Lettre au ministre de l’écologie
Demande d’une mission commune d’information parlementaire

En savoir plus : article du 16 avril 2014

Réponse du président Bel

Les dernieres interventions

Les courriers officiels Sécurité du Docteur Mukwege (RDC)

Courrier au Sécrétaire Général de l’ONU - Par / 19 mai 2017

Les courriers officiels Dysfonctionnements sur le RER B

Courrier à Valérie Pécresse, Présidente du STIF - Par / 16 mai 2017

Les courriers officiels Situation dans les magasins Tati

Une forte exigence pour la sauvegarde des emplois - Par / 25 avril 2017

Les courriers officiels Soutien aux salariés du Crous régularisés

Courrier de Laurence Cohen et Christian Favier au directeur du CROUS de Créteil - Par / 4 avril 2017

Les courriers officiels Un projet de décret à retirer

Les Orthophonistes s’opposent à un reclassement - Par / 29 mars 2017

Les courriers officiels Il est temps de faire évoluer notre législation sur ce sujet

Expérimentation de l’urbanisation des hameaux - Par / 14 mars 2017

Les courriers officiels Suite à cette modification, le dialogue social est rompu

Représentation des personnels à la Chambre d’Agriculture du Morbihan - Par / 28 février 2017

Les courriers officiels De nombreuses interrogations subsitent face à ce projet

Projet d’urbanisation à Port-Haliguen dans le Morbihan - Par / 21 février 2017

Administration