Groupe Communiste, Républicain et Citoyen

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur. Lire la suite

Des logiques d’austérité néfastes

Difficultés des scènes de musiques actuelles -

Par / 5 février 2015
Question écrite n° 14816

M. Pierre Laurent attire l’attention de Mme la ministre de la culture et de la communication sur les difficultés rencontrées par les scènes de musiques actuelles.

Aujourd’hui, la situation des scènes de musiques actuelles (SMAC) est à l’image du secteur culturel dans son ensemble : fragile. À rebours des discours et des engagements, la dotation nouvelle apportée au plan SMAC pour l’année 2015 est extrêmement faible : 120 000 euros. Un si faible engagement de l’État pour soutenir un dispositif dont il est à l’origine ne peut être vu que comme le prolongement de logiques d’austérité dont la vie culturelle du pays dans son ensemble pâtit depuis de trop longues années.

Pour rappel, en 2010, avait été fixé l’objectif de soutenir, a minima, une SMAC par département à hauteur d’une valeur-plancher de 75 000 euros. Le plan pluriannuel qui avait été élaboré n’a pas été respecté si bien que le bilan de la politique publique de soutien aux SMAC est pour le moins contrasté.

Cette grande témérité budgétaire se conjugue avec une baisse de la dotation globale de fonctionnement allouée aux collectivités territoriales, ce qui dans ce domaine comme dans d’autres aura des conséquences préjudiciables et produira des reculs du point de vue artistique et culturel.

Par-delà, il convient de souligner que les SMAC, par leur soutien aux artistes en développement et les jeunes talents ainsi que leur insertion sur leur territoire, participent à la diversité culturelle et constituent un formidable laboratoire d’innovation qui doit être encouragé.

Par conséquent, il souhaiterait savoir ce que le Gouvernement compte prendre comme mesures pour donner à ce volet de la vie culturelle les moyens de remplir les missions qui lui sont confiées.

Réponse de Mme la ministre de la culture et de la communication
Publiée le : 16/04/2015, page 878
Texte de la réponse : Le soutien au secteur des musiques actuelles fait l’objet d’un engagement ministériel depuis 2011 et s’est traduit de façon multiple, ne se résumant pas au seul « Plan SMAC ».

Au total, 25,5 M€ sont consacrés par le ministère de la culture et de la communication au soutien en fonctionnement du secteur des musiques actuelles, tant dans le domaine du spectacle vivant que de la musique enregistrée.

Depuis 2011, plus de 2 M€ auront été déployés au sein du réseau des SMAC, permettant ainsi de consolider la participation de l’État au fonctionnement de ces structures. L’État y consacre aujourd’hui près de 10 M€. Le ministère de la culture et de la communication a, par ailleurs, soutenu également la construction de nouveaux équipements entrés dans le label, tels Le Tetris au Havre, Paloma à Nîmes, ou encore La Cordonnerie à Romans et La Belle Électrique qui vient d’ouvrir à Grenoble pour un total de 4,08 M€.

Par ailleurs, le ministère de la culture et de la communication soutient les fédérations nationales, les réseaux et dispositifs d’insertion des jeunes artistes, les équipes artistiques (3,5 M€), l’export de la musique française, les centres de ressources et les nombreux festivals sur le territoire national. L’ensemble est complété par l’action de régulation et de redistribution assurée par le Centre national de la chanson, des variétés et du jazz (CNV), établissement public, dont le plafond de perception de la taxe sur les spectacles a été relevé à 30 M€ en 2015, permettant un développement des activités grâce à la vitalité du secteur.

Enfin, la convention constitutive du groupement d’intérêt public (GIP) « Cafés cultures » a été signée et ce dispositif innovant permettra l’emploi direct d’artistes dans les cafés, premier échelon de leur diffusion, grâce aux moyens que l’État et les collectivités territoriales lui consacreront.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Stérilet Mirena, un nouveau scandale sanitaire ?

Question écrite à la Ministre de la Santé et des Solidarités - Par / 26 juin 2017

Les questions écrites Musée des tissus et des arts décoratifs de Lyon

Une source inépuisable pour la recherche à préserver - Par / 3 mai 2017

Les questions écrites Suppression des commissariats dans le Val-de-Marne

Question au Ministre de l’Intérieur - Par / 11 avril 2017

Les questions écrites Un tiers des fermes laitières seraient en difficultés financières

Ecarts de rémunération entre les producteurs de lait et les industriels - Par / 5 avril 2017

Les questions écrites Maladie de Lyme

Question Ecrite à la Ministre de la Santé - Par / 17 mars 2017

Les questions écrites Chaque foyer est démarché téléphoniquement 4 fois par semaine

Limite du dispositif de lutte contre le démarchage téléphonique - Par / 9 mars 2017

Les questions écrites Diagnostic de puberté précoce

Question écrite à la ministre de la Santé - Par / 9 mars 2017

Les questions écrites Décrets d’application relatifs à l’anorexie et à la minceur excessive

Question à Mme la ministre des affaires sociales et de la santé - Par / 21 février 2017

Les questions écrites Légalité des contrôles d’identité

Qestion à M. le garde des sceaux, ministre de la justice - Par / 21 février 2017

Les questions écrites Reconnaissance des qualifications des infirmiers anesthésistes

Question à Mme la ministre de la fonction publique - Par / 21 février 2017

Les questions écrites Aller à l’encontre d’une scission dramatique

Statut des professeurs de l’enseignement supérieur artistique - Par / 17 février 2017

Les questions écrites La nécessité de réponses pérennes

Situation des migrants et réfugiés dans les Alpes-Maritimes - Par / 14 février 2017

Les questions écrites Bureaux de vote dans les prisons

Question écrite au Ministre de l’Intérieur - Par / 9 février 2017

Les questions écrites Accès aux services du CROUS pour tous les étudiants

Question à la ministre des Affaires sociales et de la santé - Par / 8 février 2017

Administration