Groupe Communiste, Républicain et Citoyen

Les questions écrites

L’ensemble des questions écrites posées au gouvernement par votre sénatrice ou votre sénateur. Lire la suite

La filière française en géothermie menacée

Privatisation de la centrale géothermique de Bouillante -

Par / 23 juin 2016
Question écrite n° 22427

M. Pierre Laurent attire l’attention de Mme la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat sur le projet de privatiser la centrale géothermique de Bouillante en Guadeloupe.

Cette centrale est, à ce jour, la seule centrale industrielle turbinant de la vapeur géothermique, en France et dans les Caraïbes.

Pourtant, en 2015, le Gouvernement a enjoint le bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) d’engager une vente pure et simple de cette centrale à un groupe américano-israélien (Ormat).

Sans nier les difficultés rencontrées dans l’exploitation géothermique à Bouillante, les salariés concernés estiment que, dès le départ, ces difficultés résultent de la conjonction d’une soumission aux lois du marché, calées sur le prix du baril de pétrole, et de l’absence de volonté réelle de la part de l’État de développer, en Guadeloupe, une énergie locale.

Ils estiment également que cette démission de l’État se retrouve aussi dans les autres départements et régions d’outre-mer où existe vraisemblablement un potentiel géothermique comme en Martinique et à la Réunion comme tendent à le montrer les recherches du BRGM. Ils soulignent que la crédibilité, non seulement du BRGM, mais aussi de toute la filière française en géothermie, serait sérieusement mise à mal si cette privatisation devait se concrétiser.

Ils souhaitent, au contraire, développer la recherche dans le domaine de la géothermie et repenser le modèle économique en ayant des outils de financement et des outils législatifs en matière de tarif de rachat, susceptibles d’aider des opérateurs qui n’ont pas l’envergure des compagnies pétrolières, afin de privilégier des logiques de moyen et long termes.

Ils estiment que, en France, l’État peut et doit jouer un rôle fort d’incitation, de programmation et de garantie pour le développement de ce type d’énergie en mobilisant des acteurs comme les établissements de recherche et une position d’actionnaire majeur dans des entreprises concernées par la production d’énergie, y compris renouvelables telles que la géothermie, dont EDF en premier lieu.

Il lui demande ce qu’elle compte faire en vue d’intégrer ces propositions, en cohérence avec la conférence de Paris sur le climat (COP21) et dans l’urgence de sortir du processus de privatisation de la centrale géothermique de Bouillante.

Réponse de Mme la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat

Publiée le : 06/10/2016, page 4312

Texte de la réponse :

Le développement de la géothermie et de ses valorisations sous forme de chaleur et d’électricité fait partie des priorités du Gouvernement en matière de développement durable. La géothermie est en effet une énergie renouvelable locale et créatrice d’emplois. La France s’est ainsi fixée des objectifs ambitieux pour la filière géothermie électrique que ce soit au niveau de la métropole avec l’arrêté du 24 avril 2016 relatif aux objectifs de développement des énergies renouvelables ou dans les programmations pluriannuelles de l’énergie des départements d’outre-mer (Guadeloupe et Martinique notamment). Les départements d’outre-mer disposent en effet d’une grande ressource exploitable, et sont par conséquent moteurs dans le développement de la filière.

Le Gouvernement a donc souhaité soutenir le projet de rénovation de la centrale géothermique de Bouillante en Guadeloupe et a exploré toutes les pistes possibles pour relancer ce projet.

Après plusieurs mois de consultation sur l’ouverture de son capital lancée par Géothermie Bouillante, au regard des offres remises dans ce cadre et tenant compte des recommandations de la Cour des comptes dans son rapport du 27 avril 2015 de transférer la propriété et la gestion de la centrale à un industriel, l’accord avec la société ORMAT a été conclu. Cet accord, qui prévoit des investissements conséquents portant sur les unités existantes de la centrale et visant à augmenter sa capacité installée à hauteur de 45 MW en 2021, contribuera à la création de valeur ajoutée locale par le renforcement des compétences et le recours à des entreprises du territoire de la Guadeloupe pour assurer l’entretien et la maintenance des installations. Il contribuera également de manière importante aux objectifs de la région Guadeloupe en matière de soutien à la géothermie.

En matière de soutien à la géothermie, la ministre chargée de l’environnement a pris plusieurs mesures destinées à soutenir le développement de la filière. L’arrêté du 24 avril 2016 fixe ainsi un objectif de développement de la filière en métropole de 53 MW installés en 2023. Par ailleurs, le Gouvernement a modernisé le dispositif de soutien à la filière, en conformité avec le nouveau cadre européen en vigueur depuis début 2016, en fixant un tarif de référence à 246 €/MWh, supérieur au tarif de base régissant actuellement la filière.

Les dernieres interventions

Les questions écrites Suppression des commissariats dans le Val-de-Marne

Question au Ministre de l’Intérieur - Par / 11 avril 2017

Les questions écrites Un tiers des fermes laitières seraient en difficultés financières

Ecarts de rémunération entre les producteurs de lait et les industriels - Par / 5 avril 2017

Les questions écrites Maladie de Lyme

Question Ecrite à la Ministre de la Santé - Par / 17 mars 2017

Les questions écrites Chaque foyer est démarché téléphoniquement 4 fois par semaine

Limite du dispositif de lutte contre le démarchage téléphonique - Par / 9 mars 2017

Les questions écrites Diagnostic de puberté précoce

Question écrite à la ministre de la Santé - Par / 9 mars 2017

Les questions écrites Décrets d’application relatifs à l’anorexie et à la minceur excessive

Question à Mme la ministre des affaires sociales et de la santé - Par / 21 février 2017

Les questions écrites Légalité des contrôles d’identité

Qestion à M. le garde des sceaux, ministre de la justice - Par / 21 février 2017

Les questions écrites Reconnaissance des qualifications des infirmiers anesthésistes

Question à Mme la ministre de la fonction publique - Par / 21 février 2017

Les questions écrites Aller à l’encontre d’une scission dramatique

Statut des professeurs de l’enseignement supérieur artistique - Par / 17 février 2017

Les questions écrites La nécessité de réponses pérennes

Situation des migrants et réfugiés dans les Alpes-Maritimes - Par / 14 février 2017

Les questions écrites Bureaux de vote dans les prisons

Question écrite au Ministre de l’Intérieur - Par / 9 février 2017

Les questions écrites Accès aux services du CROUS pour tous les étudiants

Question à la ministre des Affaires sociales et de la santé - Par / 8 février 2017

Les questions écrites Lutte contre les conflits d’intérêts dans les universités

Question au Secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche - Par / 6 février 2017

Les questions écrites Pour la suppression du fichier TES

Fichier des titres électroniques sécurisés - Par / 20 janvier 2017

Administration