Groupe Communiste, Républicain et Citoyen

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC. Lire la suite

Emmanuelis Makronakis

Grèce -

Par / 24 juillet 2015
Chronique parue dans Liberté Hebdo.

J’ai souhaité revenir à nouveau sur « l’accord » trouvé à Bruxelles le 12 juillet dernier entre les responsables de l’Eurogroupe et le gouvernement d’Alexis Tsipras. Les guillemets s’imposent ici tant ce texte n’est en aucun cas un compromis mais un véritable diktat infligé à la Grèce par cette Europe de la finance ! Ce n’est plus une perte de souveraineté c’est la négation pure et simple d’un Etat indépendant, c’est l’Eurogroupe qui a convoqué le parlement grec et en a fixé l’ordre du jour ! Hallucinant ! Je ne m’y fais toujours pas.

La Vouli, le Parlement d’Athènes fut donc convoquée pour prendre des mesures nouvelles en matière de TVA, de régimes des retraites, de réductions quasi automatiques des dépenses, et pour le 22 juillet, d’autres mesures sont exigées... Tout cela figure mot pour mot dans le texte.

Edifiant de s’y plonger dans le détail, une précision sidérante, en matière de concurrence par exemple, ouverture des magasins le dimanche, périodes de soldes, ouverture des professions fermées essentielles au niveau macroéconomique, ça ne vous rappelle rien ? J’avais l’impression que le Ministre de l’Economie grec s’appelait Emmanuelis Makronakis, un cousin du nôtre.

Les mesures énumérées c’est du Macron puissance 10 avec 3 tonnes de 49-3 ! Bruxelles exige aussi la privatisation de l’opérateur du réseau de distribution d’électricité, je cite toujours le document : « en ce qui concerne la marché du travail, entreprendre une modernisation des négociations collectives de l’action syndicale, des procédures de licenciements collectifs », ça c’est du Ministre du Travail, Franciskis Rebsamoulos ! On exige aussi le renforcement de l’administration publique, ça c’est plutôt pas mal sauf que 4 lignes plus loin on dit : « Le gouvernement grec s’engage à réduire les coûts de l’administration publique grecque ». Allez comprendre...

« Le gouvernement doit consulter les institutions européennes avant de soumettre tout projet à la consultation publique ou au Parlement ». Au cas où l’idée saugrenue d’organiser un référendum leur viendrait à l’esprit… mais vient le moment de vous révéler le clou du « spectacle » : « Les autorités grecques réaffirment leur attachement sans équivoque au respect de leurs obligations financières vis-à-vis de l’ensemble de leurs créanciers, intégralement et en temps voulu ». La messe est dite, l’Europe de la finance est sauvée.

Chers amis grecs, nous sommes avec vous contre cette Europe-là, notre vote NON au Parlement c’est OUI au soutien à votre expérience !

Les dernieres tribunes

Tribunes libres De quoi Macron est-il le nom ?

Dans les traces de Hollande - Par / 23 juin 2017

Tribunes libres Au régime désormais...

Le trésor de guerre de la marque à la pomme - Par / 19 juin 2017

Tribunes libres Mac Donald’s est obèse… financièrement

Rassemblement contre l’évasion fiscale - Par / 9 juin 2017

Tribunes libres Kafka ou Ubu ?

Pour une place PMR - Par / 2 juin 2017

Tribunes libres Treize années à votre service

Bilan du second mandat 2011- 2017 - Par / 30 mai 2017

Tribunes libres Macron 1er

Intronisation présidentielle - Par / 19 mai 2017

Tribunes libres Présidentielles 2ème tour, à mon avis

Positionnement quant au vote du 7 mai - Par / 25 avril 2017

Tribunes libres "Marché Président, Marché Président..."

Contre JLM la finance se mobilise - Par / 21 avril 2017

Tribunes libres L’ont-ils bien méritée ?

L’Ordre National du Mérite pas pour les lanceurs d’alerte - Par / 14 avril 2017

Tribunes libres Conflit d’intérêts

Très cher mélange des genres - Par / 7 avril 2017

Tribunes libres Et la ruralité, bor..l !

La République fragilisée - Par / 3 avril 2017

Tribunes libres Toujours plus !

Les 39 milliardaires de France - Par / 24 mars 2017

Administration