Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.
211

La France doit reconnaître l’Etat de Palestine

International

Lettre au Président de la République

Par / 27 février 2017
Michel Billout a co-signé ce courrier au président de la république...avec 152 autres parlementaires. Téléchargez la lettre complète ci dessous Lire la suite

Mégafichier : une centralisation « inutile et dangereuse »

Tribune parue dans le journal Libération

Par / 16 novembre 2016
Un décret a étendu aux cartes d’identité – soit environ 60 millions de Français – la numérisation et le regroupement des données biométriques. (...) Lire la suite

Un accord contestable

UE-Turquie

Par / 14 novembre 2016
Tribune parue dans Initiatives n°101. Jeudi 13 octobre, était soumis aux 27 membres de la mission d’information sur la position de la (...) Lire la suite
La dernière proposition de loi
Toutes nos propositions

Les parlements nationaux doivent impérativement être consultés

CETA

Par / 29 septembre 2016
Les négociations engagées en 2009 entre la Commission européenne et le gouvernement canadien en vue de la conclusion de l’accord économique et commercial global (AECG), ont abouti (...) Lire la suite

Les autres interventions

Tribunes libres Un accord contraire au droit d’asile et qui va seulement profiter à la Turquie

Accord entre l’Union européenne et la Turquie relatif aux réfugiés - Par / 3 mai 2016

Tribunes libres Entretien croisé avec Harlem Désir, Jean Bizet et Michel Billout

Conclusions du Conseil européen des 15 et 16 octobre 2015 - Par / 27 octobre 2015

Tribunes libres Roms, population méconnue

Rapport sénatorial sur l’intégration des populations Roms en Europe - Par / 1er février 2013


Bio Express

Michel Billout

Sénateur de Seine-et-Marne
Membre de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées
Elu le 26 septembre 2004
En savoir plus

Site Internet

www.michelbillout.fr

Dernieres vidéos

38 % de la finance mondiale relève de la finance de l’ombre. 80 000 milliards de dollars sont ainsi gérés dans ce système, hors de tout contrôle.
Administration