Les questions d’actualité

33

Des milliers de personnes sont concernées par cette dévalorisation de leurs propriétés

  Ville et urbanisme

Urbanisation des dents creuses

Par / 22 novembre 2016
Ma question s’adresse à Mme la ministre du logement et de l’habitat durable. La loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové, dite loi ALUR, a pour objet de lutter contre la consommation excessive de foncier agricole. Mais, dans nos territoires ruraux, c’est tout le contraire qui se passe. Nul ne conteste le bien-fondé des lois SRU, ALUR et Littoral. Mais pourquoi, au nom de la loi ALUR, interdire de construire dans les « dents creuses » des hameaux, terrains en friche, isolés entre des maisons existantes ? Lors d’une réunion avec la DREAL de Bretagne, la direction régionale de (...) Lire la suite

Les producteurs mobilisés pour défendre une juste rémunération de leur travail

 

Crise agricole

Par / 2 février 2016
Ma question s’adresse à M. le ministre de l’Agriculture. La crise frappe les campagnes au cœur. Les producteurs sont mobilisés pour (...) Lire la suite

Seuls les actionnaires s’engraissent alors que des milliers de salariés sont abandonnés à leur sort !

Situation économique de la Bretagne

Par / 31 octobre 2013
Ma question s’adressait à M. le Premier ministre. Madame Vallaud-Belkacem, depuis plus d’un an, la Bretagne est saignée, soumise à un (...) Lire la suite
La dernière proposition de loi
Toutes nos propositions

Une politique ambitieuse de l’offre de logement

Accès au logement social pour le plus grand nombre

Par / 15 décembre 2015
Depuis les années soixante-dix, les politiques menées par les pouvoirs publics en matière de logement se sont structurées non pas autour de sa dimension d’intérêt général (...) Lire la suite

Bio Express

Michel Le Scouarnec

Sénateur du Morbihan
Membre de la commission des Affaires économiques
Elu le 25 septembre 2011
En savoir plus

Site Internet

www.michellescouarnec.fr

Dernieres vidéos

24 heures C’est le temps d’enseignement hebdomadaire dispensé aux élèves de primaire, contre 26 en 2008.
Administration