Groupe Communiste, Républicain et Citoyen

Dans le département

Privatisation des concessions des barrages hydrauliques

article dans le "Travailleur Alpin" novembre -

Par / 4 novembre 2014

Le 14 octobre dernier, les député-e-s ont voté la loi relative à la transition énergétique. Une des mesures adoptées concerne l’avenir des concessions hydrauliques, c’est-à-dire des barrages. Le gouvernement cède une fois de plus aux pressions de la commission européenne et du privé en ouvrant l’exploitation des concessions à la concurrence, en créant de nouvelles sociétés d’économie mixte (SEM) dont la part privée pourrait aller jusqu’à 66%. 150 concessions sur les 400 attribuées pour une durée de 75 ans, arrivent à échéance d’ici 2023, dont plusieurs en Isère, soit près de 25% de la production hydroélectrique.
Si la loi est finalement adoptée en l’état après, c’est ni plus ni moins le processus de privatisation des barrages, patrimoine national amorti, qui serait engagé. Processus dans lequel les opérateurs étrangers privés, guidés par la logique du profit maximal, pourraient postuler, avec des répercussions pour les personnels et les tarifs de l’énergie puisqu’une redevance sera imposée aux nouveaux exploitants, conduisant mécaniquement et inévitablement à une hausse des prix avec un effet sur les politiques sociales. Répercussions aussi sur la sureté des cours d’eau et également en termes de continuité de l’approvisionnement du réseau électrique, puisqu’un exploitant pourra s’abstenir de fournir de l’électricité s’il estime qu’il peut gagner plus d’argent à un autre moment. Nul ne pourra non plus empêcher un exploitant, en l’absence de garantie, de mettre en place des compensations financières aux usages de loisirs, de tourisme, de pêche, voire d’irrigation, usages aujourd’hui gratuits, même s’ils peuvent être règlementés.
L’énergie hydraulique est pourtant un élément clé de la transition énergétique. C’est aujourd’hui la deuxième source de production d’énergie derrière le nucléaire et la toute première source d’énergie renouvelable en France. Elle n’émet pas de gaz à effet de serre et reste la moins coûteuse à produire. L’hydraulique occupe aussi une place de choix pour les finances de l’Etat puisque EDF, dont le capital est détenu à 84% par l’Etat, détient aujourd’hui 80 % des concessions.
La privatisation des barrages risque donc de coûter cher au budget de l’Etat et à la transition énergétique, d’autant qu’en réalité le droit de l’Union européenne laisse aux états la liberté de créer et d’organiser des services d’intérêt général (SIEG) pour l’accomplissement de missions d’intérêt général imparties aux entreprises et primant sur l’application des règles de concurrence. C’est un choix qui reste possible pour le gouvernement et nous rappellerons lors des débats notre position, plus que jamais d’actualité, pour la maitrise publique de l’énergie et l’abrogation de la loi NOME (nouvelle organisation du marché de l’électricité), qui a entamé cette privatisation.

Les dernieres interventions

Dans le département NON à la remise en cause des locaux syndicaux

Veiller aux usages et mises à disposition dans l’Isère - Par / 21 avril 2017

Dans le département Usages et mises à disposition de locaux syndicaux

NON à une remise en cause en Isère - Par / 14 avril 2017

Dans le département Fusion annoncée des Services des Impôts

Inquiétude pour la vallée du Grésivaudan - Par / 7 avril 2017

Dans le département Législatives en Côtes d’Armor

Circonscription Lamballe-Loudéac : Candidate du PCF - Par / 4 avril 2017

Dans le département La psychiatrie en débat

Quel avenir pour ce secteur de la santé ? - Par / 24 mars 2017

Dans le département Fermeture du Centre de la CPAM de Vizille

Motion d’opposition des élus et action des salariés - Par / 1er février 2017

Dans le département Les enjeux d’une politique industrielle

soutenir ECOPLA pour l’outil SCOP - Par / 10 janvier 2017

Dans le département COP 22 : les enjeux en débat

L’intervention des peuples est nécessaire - Par / 15 décembre 2016

Dans le département Faire vivre ECOPLA SCOP

Une assemblée générale pour une étape importante - Par / 15 décembre 2016

Dans le département Je réaffirme mon engagement d’accompagnement aux familles

Pour une protection de l’enfance face aux abus sexuels en structure pour handicapés - Par / 14 décembre 2016

Dans le département Refus du plan de destruction de l’emploi

Les salariés des sociétés Lafarge TCEA et LSG manifestent le 1er décembre - Par / 30 novembre 2016

Administration