Groupe Communiste, Républicain et Citoyen

Les communiqués de presse

Retrouvez ici l’ensemble des communiqués de presse publiés par les élus du groupe CRC.

Lire la suite

A l’heure de la COP21, le Sénat rejette notre proposition de loi favorisant les transports régionaux

Maintien et développement sur l’ensemble du territoire national d’une offre de transport ferroviaire régional de qualité -

Par / 10 décembre 2015

Le sénat débattait aujourd’hui de la proposition de loi du groupe CRC permettant le développement du transport ferroviaire régional en apportant de nouvelles ressources par l’instauration d’un versement transport régional et la baisse du taux de TVA sur les transports publics. Elle préconisait également de supprimer la libéralisation des transports interurbains par autocar en considérant que cette offre concurrente allait se porter uniquement sur les axes rentables et donc pénaliser l’offre de TER.

Le débat ouvert a été intéressant. Tellement intéressant que l’article 3 de ce texte, permettant la baisse de la TVA à un taux de 5,5% a été adopté ainsi que l’article 4 qui constituait le gage de cette proposition, en réduisant le CICE.

Le groupe CRC a été utile pour poser le débat sur la place des transports publics dans nos sociétés et principalement le transport ferroviaire. Cette adoption démontre la nécessité de dégager des ressources nouvelles pour financer cette activité d’intérêt général.

Pour autant, les groupes parlementaires du PS, du RDSE, de l’UDI et des Républicains ont rejeté cette proposition de loi en considérant qu’il ne convenait pas de faire participer les entreprises au financement du service public de transport, que cette contribution constituait un frein à l’emploi et donc à la compétitivité. Les sénatrices et les sénateurs du groupe communiste, et ils n’ont pas été les seuls, considèrent que cette participation est légitime. Les entreprises bénéficient, en effet, de bonnes conditions de mobilité pour leurs salariés.

L’ensemble des groupes parlementaires a souligné les besoins de financement et la place spécifique du rail pour les territoires. Pour autant, la baisse des dotations, conjuguée à la libéralisation des bus, condamne l’offre ferroviaire portée par les régions.

Le ministre André Vallini a jugé nécessaire, pour justifier la position de refus du gouvernement, d’indiquer que « le ferroviaire ne se justifie pas partout ». Doit-on lui rappeler le coût des transports routiers pour la collectivité ? Un cout lié à la dégradation des infrastructures et à la pollution de l’air.

À l’heure où tous les pays s’engagent à diminuer leur empreinte carbone au travers les travaux de la COP 21, le sénat a raté une occasion d’apporter une contribution utile, en encourageant les transports collectifs et notamment les transports ferroviaires.

Les derniers communiqués

Les communiqués de presse Un nouveau coup de menton du Président de la République

Démission du chef d’état-major Pierre de Villiers - Par / 19 juillet 2017

Les communiqués de presse Le despotisme doux ou le cynisme décomplexé en marche

Sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme - Par / 19 juillet 2017

Les communiqués de presse Interdiction des emplois familiaux : le Sénat doit être exemplaire

Rétablissement de la confiance dans l’action publique - Par / 12 juillet 2017

Les communiqués de presse Moralisons aussi la finance

Rétablissement de la confiance dans l’action publique - Par / 11 juillet 2017

Les communiqués de presse Non au coup de force qui se prépare !

Projet de fusion des trois départements de petite couronne au sein de la métropole - Par / 26 juin 2017

Administration