Groupe Communiste, Républicain et Citoyen

Les courriers officiels

Certes le prix du lait français a mieux résisté mais il reste insuffisant

Crise laitière entre éleveurs et coopératives -

Par / 14 juin 2017

Courrier au Ministre de l’Agriculture

Monsieur le Ministre,

Je souhaite attirer votre attention sur la situation des éleveurs laitiers.
Connaissant votre attachement à la promotion de notre ruralité et la défense de notre agriculture au sein de notre Haute Assemblée, je suis certain que vous saurez appréhender avec bienveillance les craintes de toute une filière au sein de vos nouvelles responsabilités.

Ces derniers jours, les producteurs de lait ont témoigné de leurs inquiétudes pour l’avenir de leur profession.

Depuis la sortie des quotas laitiers et la fin des instruments de gestion et de régulation, le marché laitier s’avère extrêmement volatile avec des variations de prix du simple au double.

Certes, le prix français du lait autour de 280 euros la tonne ou entre 0,28 et 0,30 euros par litre, a mieux résisté que ceux de nos voisins européens mais il reste insuffisant pour couvrir les charges dans les exploitations.

Par ailleurs, les relations entre producteurs et coopératives se sont largement dégradées. Ainsi des crispations ou des blocages apparaissent dans un contexte d’envolée des cours mondiaux de produits comme le beurre. Actuellement ce dernier se vend 5.400 euros la tonne contre 1.800 euros il y deux ans.

Les producteurs laitiers ne demandent pas des moyens démesurés mais simplement de mieux redéfinir les relations entre transformateurs et distributeurs avec comme objectif une revalorisation des prix et de leurs revenus, absolument nécessaire et juste.

Vous avez reconnu lors d’une rencontre avec les représentants syndicaux que "le prix du lait était à l’heure actuelle, pas à un niveau suffisant" mais aussi que "la question du prix payé, du juste prix sera traitée en priorité".

C’est pourquoi, je vous demande de bien vouloir m’indiquer quels engagements vous comptez prendre afin de rétablir le dialogue entre coopérateurs et coopératives pour redonner espoir et confiance à une filière laitière à bout de souffle.
Il n’y aura pas de développement durable et solidaire sans une orientation nouvelle construite avec l’ensemble des acteurs.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, en l’assurance de mes sincères salutations.

Les dernieres interventions

Les courriers officiels Une anomalie présente dans les procurations pour les élections

Féminisation des noms dans les documents officiels - Par / 1er août 2017

Les courriers officiels La France doit soutenir les luttes des écologistes et des paysans péruviens

Lettre au Ministre d’Etat à la Transition Ecologique et Solidaire - Par / 18 juillet 2017

Les courriers officiels Inscription d’Hebron au patrimoine mondial de l’UNESCO

Lettre au Ministre des Affaires Etrangères - Par / 11 juillet 2017

Les courriers officiels Demande d’abrogation des permis miniers bretons

Lettre au Ministre de la Transition Ecologique et solidaire - Par / 11 juillet 2017

Les courriers officiels Il est temps de leur accorder une juste et égale reconnaissance

Indemnisation des Orphelins de guerre ou du Devoir et Pupilles de la Nation - Par / 11 juillet 2017

Les courriers officiels Il faut des garanties pour Moy Park !

Courrier adressé à M. Bruno Lemaire, Ministre de l’Économie - Par / 30 juin 2017

Les courriers officiels Notre avenir commun doit comporter plusieurs chantiers

Lettre au Président de la République sur la politique générale - Par / 28 juin 2017

Les courriers officiels Arjo Wiggins doit vivre !

Courrier adressé à M. Bruno Lemaire, Ministre de l’Économie - Par / 19 juin 2017

Les courriers officiels Conséquences de la sécheresse de 2015

Courriers à Gérard Collomb et François Baroin - Par / 8 juin 2017

Les courriers officiels Sécurité du Docteur Mukwege (RDC)

Courrier au Sécrétaire Général de l’ONU - Par / 19 mai 2017

Administration