Groupe Communiste, Républicain et Citoyen

Les courriers officiels

Intentions du groupe ST Microélectronics

Demande d’auditionner la direction par la commission des affaires économiques du SENAT -

Par / 22 février 2016

courrier commun

à
M. Jean-Claude LENOIR
Président de la Commission des Affaires économiques

Sénateur de l’Orne

À Paris, le 18 février 2016,

Monsieur le Président,

Le 19 novembre dernier vous avez organisé un rendez-vous avec
Monsieur Thierry Tingaud PDG de STMicroelectronics France en présence de
quelques sénateurs. Cette rencontre répondait à une demande que nous vous
avions adressée suite aux informations circulant dans l’entreprise d’un
éventuel abandon de la branche numérique du groupe, nous vous en
remercions.
Lors de cette rencontre M. Tingaud n’a livré que peu d’éléments sur
les réelles intentions du groupe arguant d’éventuelles répercussions sur la
cotation en bourse, tout en annonçant une communication sur la stratégie au
premier trimestre 2016.
De fait, peu de temps après, le 27 janvier, lors de la présentation des
résultats annuels de STMicroelectronics la direction annonçait sa décision
d’arrêter immédiatement tout développement pour les décodeurs et box
internet entrainant la suppression de 1400 emplois dont 430 licenciements en
France sur la base du volontariat.
Nous sommes bien conscients que s’agissant de l’arrêt de la partie la
plus avancée de STMicro, les conséquences dépasseront de loin les annonces
faites par la direction : les autres activités du groupe n’auront plus ce moteur
pour accéder aux technologies qui leur seront nécessaires dans les prochaines
années. Les répercussions seront à n’en pas douter lourdes sur le plan
industriel, sur le plan commercial et pour l’indépendance stratégique
technologique de STMicro.
Sur le plan de l’emploi, d’ores et déjà 821 postes sont supprimés et les
salariés se retrouvent sans activité et en situation de mobilité interne,
contraints de se recycler, sous réserve de la création de nouvelles activités. A
très court terme les autres activités du groupe sont menacées à Grenoble, à
Crolles, à Rousset, le Mans, Tours, entrainant la suppression de plusieurs
dizaines de milliers d’emplois directs et indirects en France, en Europe et
dans le monde.

L’enjeu sur le plan industriel, économique et social appelle
l’intervention de l’Etat actionnaire pour réorienter la stratégie industrielle du
groupe. Mais d’évidence, le devenir d’une entreprise de l’envergure de
STMicroelectronics au plan européen et mondial, le niveau de financement
public octroyé, les conséquences qu’aurait un plan social, intéressent
directement notre assemblée, de même que les intentions réelles de la
direction et les mesures prévues pour assurer le développement des différents
secteurs et préserver l’emploi et les savoir faire.
C’est pourquoi, Monsieur le Président nous sollicitons l’audition de la
direction du groupe STMicroelectronics et des organisations syndicales par
l’ensemble des sénatrices et des sénateurs de la commission des Affaires
économiques.
Nous vous prions, Monsieur le Président, d’agréer l’expression de nos salutations respectueuses ;

Jean-Pierre BOSINO
Cécile CUKIERMAN
Annie DAVID
Michel LESCOUARNEC

Les dernieres interventions

Les courriers officiels Seulement 270 exploitations sur 5 000 sont entrées dans le processus de l’année blanche

Demande de centralisation des demandes d’année blanche bancaire par la DDTM du Morbihan - Par / 13 juin 2016

Les courriers officiels Les agriculteurs s’inquiètent de cette situation

Report du délai de dépôt des dossiers dans le cadre de l’année blanche pour les agriculteurs - Par / 2 juin 2016

Les courriers officiels Préserver la dotation d’intercommunalité au niveau de 2016

Pour la Communauté d’agglomération Portes de l’Isère - Par / 27 mai 2016

Les courriers officiels Légalité des aides sociales à l’Enfance

Dispositions non-conformes au Code de l’Action sociale & des familles - Par / 9 mai 2016

Les courriers officiels Manque de postes en RASED

Secteur rive droite en Grésivaudan - Par / 29 avril 2016

Les courriers officiels Michel Billout saisit le ministre des Finances

Fermetures de trésoreries en Seine-et- Marne - Par / 27 avril 2016

Administration