Groupe Communiste, Républicain et Citoyen

Les courriers officiels

Pour le respect du droit à Calais

Courrier adressé au Ministre de l’Intérieur -

Par / 29 février 2016

Monsieur le Ministre,

Après avoir rencontré le 15 février dernier, les associations de migrants, les syndicats de police et les différents acteurs économiques du Calaisis, je tiens à vous interpeller solennellement sur le droit au regroupement familial des migrants ainsi que sur l’arrêté préfectoral d’évacuation partielle du camp de Calais.
Malgré le dévouement continu des associations et les différentes mesures prises par le gouvernement, force est de constater que la situation des migrants et les conséquences économiques et humaines sur le port et la ville de Calais restent très préoccupantes.

Comme vous l’avez souligné dans différentes déclarations, les migrants ne peuvent pas continuer à vivre dans ce bidonville, ce camp de misère. Ce n’est tout simplement pas digne de la cinquième puissance économique mondiale.
Néanmoins, au regard de la population réelle habitant la partie sud du camp de Calais, tout tend à démontrer que cette évacuation risque de pousser les migrants sur les routes comme le craignent les autorités belges qui ont rétabli les contrôles aux frontières. Et pour les calaisiens, cela risque d’attiser les tensions et de signifier un véritable retour en arrière avec des migrants qui occupent les maisons vides et errent en ville.

Ainsi la question de la méthode se pose quand des témoignages de violences policières nous parviennent en parallèle de l’évacuation du camp, que vous aviez pourtant promise pacifique. Si je condamne bien sûr avec la même vigueur les actes des militants anarchistes No Border, je ne peux accepter que la parole de l’État soit bafouée.

Si le maintien de ce bidonville n’est ainsi évidemment pas une solution durable, une évacuation précipitée de la partie sud du camp ne réglera donc pas le problème mais ne fera que le déplacer.
Par ailleurs, dans le cadre de la coopération internationale, il me semble que la France devrait agir plus efficacement pour faire droit au regroupement familial au Royaume Uni des migrants des camps de Grande Synthe et Calais.

En effet, comme vous le savez, les côtes anglaises agissent comme une véritable obsession pour les migrants qui veulent, coûte que coûte, traverser la Manche au risque de leur vie et au prix d’une image destructrice pour le port et la ville de Calais.

Mais parmi eux, pour beaucoup cela constitue leur droit le plus strict au titre de l’unité familial consacrée par le règlement européen Dublin III ou des règles britanniques d’immigration.

Amnesty International a ainsi identifié de nombreux migrants qui sont en droit de gagner l’Angleterre pour retrouver un père, une mère, un mari, une épouse ou un membre de leur famille. Mais, seule une seule personne en 2015, un Syrien a pu faire valoir ce droit.

En cause se trouve la charge de la preuve ou les difficultés d’accès au droit auquel l’association répond par des mesures simples comme l’allégement des procédures administratives, des brochures d’informations à destination des migrants ou une assistance juridique.
Cela nécessiterait donc une meilleure coopération avec les autorités britanniques tout particulièrement pour les mineurs isolés dont la situation et parfois le dénuement ont alerté Madame Genevève Avenard, la Défenseure des enfants, qui réclament de les faire retrouver au plus vite un parent au titre de la Convention internationale des droits de l’enfant

Pour toutes ces raisons, je vous appelle à renoncer à l’usage de la force pour l’évacuation partielle de la jungle ainsi qu’à une meilleure application du regroupement familial avec les autorités britanniques pour ne pas laisser la région Nord-Pas-De-Calais-Picardie seule face au drame migratoire et humanitaire qui s’y joue.

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de ma haute considération.

Dominique WATRIN
Sénateur du Pas-de-Calais

Les dernieres interventions

Les courriers officiels La France doit soutenir les luttes des écologistes et des paysans péruviens

Lettre au Ministre d’Etat à la Transition Ecologique et Solidaire - Par / 18 juillet 2017

Les courriers officiels Inscription d’Hebron au patrimoine mondial de l’UNESCO

Lettre au Ministre des Affaires Etrangères - Par / 11 juillet 2017

Les courriers officiels Demande d’abrogation des permis miniers bretons

Lettre au Ministre de la Transition Ecologique et solidaire - Par / 11 juillet 2017

Les courriers officiels Il est temps de leur accorder une juste et égale reconnaissance

Indemnisation des Orphelins de guerre ou du Devoir et Pupilles de la Nation - Par / 11 juillet 2017

Les courriers officiels Il faut des garanties pour Moy Park !

Courrier adressé à M. Bruno Lemaire, Ministre de l’Économie - Par / 30 juin 2017

Les courriers officiels Notre avenir commun doit comporter plusieurs chantiers

Lettre au Président de la République sur la politique générale - Par / 28 juin 2017

Les courriers officiels Arjo Wiggins doit vivre !

Courrier adressé à M. Bruno Lemaire, Ministre de l’Économie - Par / 19 juin 2017

Les courriers officiels Conséquences de la sécheresse de 2015

Courriers à Gérard Collomb et François Baroin - Par / 8 juin 2017

Les courriers officiels Sécurité du Docteur Mukwege (RDC)

Courrier au Sécrétaire Général de l’ONU - Par / 19 mai 2017

Administration