Groupe Communiste, Républicain et Citoyen

Les courriers officiels

Projets de reprises du site ARJOWIGGINS de Charavines

Décision pour sauvegarder un maximum d’emplois -

Par / 4 décembre 2015

COURRIER COMMUN

a

Monsieur Le Président de BPI France
MAISONS ALFORT

Monsieur le Président,

En avril 2014, le groupe Sequana, maison mère d’Arjowiggins, a annoncé la délocalisation en Ecosse de la production de l’usine de Charavines (38) et de Wisernes (62).

A la suite de cette annonce, plusieurs pistes de reprises du site de Charavines ont été étudiées.

Un projet était porté par Monsieur Yves Garnier (directeur général de Betnatec SA) et un investisseur suisse. Il s’agissait d’un projet innovant basé sur la chromatogénie, permettant de supprimer les résines fluorées des papiers d’emballage alimentaire en exploitant un brevet du CNRS et du centre technique du papier de Grenoble.

Du point de vue technique cette production présente de nombreux atouts tant au niveau environnemental qu’au niveau de la santé publique. Ce serait également un soutien fort à la recherche en Rhône-Alpes. A moyen terme ce projet aurait nécessité l’investissement dans une machine spéciale qui pouvait être fabriquée par l’entreprise Allimand située à Rives à proximité de Charavines. Mais le démarrage de cette nouvelle production était possible avec la machine en place actuellement sur le site.

Ce projet qui aurait pu permettre la sauvegarde de 80 emplois avec la perspective d’emplois supplémentaires sur le site, et la préservation d’emplois indirects dans le bassin d’emploi a été finalement abandonné suite à l’audit commandé par le Ministère de l’économie (qui a émis de fortes réserves sur son équilibre économique) et au renoncement, peu après, du porteur de projet. Toutefois, un projet basé sur la même technique pourrait être présenté prochainement puisque des discussions sont en cours.

Un autre projet est actuellement en lice après l’annonce par le Président-directeur-général de Sequana de la signature de négociations exclusives avec la société Global Hygiène spécialisée dans les produits d’hygiène à base d’ouate de cellulose. Il nécessite un réaménagement important du site pour l’adapter à la nouvelle production (notamment le démontage de la machine actuellement en place) dont la durée, après obtention du permis de construire et du financement des travaux, est estimée à 24 mois. Seuls 35 à 40 emplois seraient alors à pourvoir et le repreneur potentiel ne souhaite pas s’engager dans la reprise d’une partie des anciens salariés d’Arjowiggins.

Outre le fait qu’un projet de reprise qui ne s’engage pas, même a minima, sur l’embauche d’anciens salariés du site, apparaît pour le moins discutable, le démontage de la machine, s’il venait à être entrepris prochainement, condamnerait tout autre projet.

Il convient donc de prendre toutes les mesures nécessaires afin que la crédibilité du projet d’Hygiene Global soit étudiée avec les mêmes critères que ceux utilisés lors de l’audit du premier projet chromatogénie porté par M. Garnier avant d’envisager le démantèlement de la machine en place.

Depuis bientôt deux ans les salarié-e-s se mobilisent avec les élu-e-s locaux pour sauvegarder l’activité de production papetière du site de Charavines et l’équilibre du territoire.

Si un nouveau projet basé sur la chromatogénie venait à être présenté prochainement, il pourrait être le mieux à même de répondre aux enjeux immédiats et de plus long terme ; enjeux sociaux mais aussi enjeux industriels, et environnementaux, et il ne serait pas concevable qu’une stratégie commerciale que Sequana semble privilégier, puisse primer sur la logique de développement durable.

Aussi au regard de l’urgence nous souhaitons interpeller les pouvoirs publics et vous interpeller en tant qu’actionnaire du groupe Sequana pour peser sur la décision du groupe et soutenir la transition vers un projet qui sauvegarderait un maximum d’emplois sur le site tout en développant une production innovante.

Nous comptons fermement sur votre volonté de soutenir l’innovation industrielle respectueuse de l’environnement et de l’avenir du territoire.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre considération distinguée.

Madame Annie DAVID, Sénatrice de l’Isère

Madame Michèle BONNETON, Députée de l’Isère

Les dernieres interventions

Les courriers officiels Libérez Salah Hamouri !

Courrier au Président de la République - Par / 7 septembre 2017

Les courriers officiels Les salariés du site chimique du Pont de Claix souffrent

Les conclusions à l’exposition fautive à l’amiante se font attendre... - Par / 4 septembre 2017

Les courriers officiels Une anomalie présente dans les procurations pour les élections

Féminisation des noms dans les documents officiels - Par / 1er août 2017

Les courriers officiels La France doit soutenir les luttes des écologistes et des paysans péruviens

Lettre au Ministre d’Etat à la Transition Ecologique et Solidaire - Par / 18 juillet 2017

Les courriers officiels Inscription d’Hebron au patrimoine mondial de l’UNESCO

Lettre au Ministre des Affaires Etrangères - Par / 11 juillet 2017

Les courriers officiels Demande d’abrogation des permis miniers bretons

Lettre au Ministre de la Transition Ecologique et solidaire - Par / 11 juillet 2017

Les courriers officiels Il est temps de leur accorder une juste et égale reconnaissance

Indemnisation des Orphelins de guerre ou du Devoir et Pupilles de la Nation - Par / 11 juillet 2017

Les courriers officiels Il faut des garanties pour Moy Park !

Courrier adressé à M. Bruno Lemaire, Ministre de l’Économie - Par / 30 juin 2017

Les courriers officiels Notre avenir commun doit comporter plusieurs chantiers

Lettre au Président de la République sur la politique générale - Par / 28 juin 2017

Les courriers officiels Arjo Wiggins doit vivre !

Courrier adressé à M. Bruno Lemaire, Ministre de l’Économie - Par / 19 juin 2017


Bio Express

Annie David

Sénatrice de l'Isère
Membre de la Commission des Affaires Sociales au Sénat
Elue le 23 décembre 2001
En savoir plus

Site Internet

www.anniedavid.fr
Administration