Groupe Communiste, Républicain et Citoyen

Les rapports

Une réponse fragile, ambiguë et partielle à la question migratoire

Accord UE-Turquie du 18 mars 2016 -

Par / 26 octobre 2016

Rapport fait au nom de la mission d’information sur la position de la France à l’égard de l’accord de mars 2016 entre l’Union européenne et la Turquie relatif à la crise des réfugiés et sur les conditions de mise en œuvre de cet accord.

Confrontée depuis plusieurs mois à un flux migratoire massif en Méditerranée orientale et à la difficulté d’y répondre, l’UE a signé dans l’urgence, le 18 mars 2016, un accord avec la Turquie destiné à empêcher les traversées de la mer Égée et les drames humanitaires qui en découlent.

La signature de cet accord, dont le principe repose sur le renvoi en Turquie de tous les migrants arrivés après le 20 mars dans les îles grecques de la mer Égée, a suscité polémiques et inquiétudes, liées notamment au rôle déterminant joué par l’Allemagne dans les négociations, à la crainte d’une remise en cause du droit d’asile et aux concessions faites à une Turquie en position de force et dont l’évolution politique inquiète.

Au terme de ses travaux, qui lui ont permis de clarifier un certain nombre de points, la mission reconnaît que l’accord, bien qu’imparfait, était nécessaire, compte tenu notamment de la crise humanitaire en Grèce.
Dressant un premier bilan de son application, il constate que l’objectif poursuivi est partiellement atteint, l’accord produisant des effets en termes de flux et contribuant à l’amélioration de la situation des réfugiés grâce au versement de l’aide financière.

Il n’en relève pas moins sa très grande fragilité, du fait notamment de la paralysie du dispositif de renvoi et des difficultés qui en découlent dans les hotspots grecs, où séjournent désormais plus de 15 000 migrants dans des conditions humanitaires difficiles. Le risque d’une reprise des arrivées n’est, en outre, pas totalement écarté, du fait de la persistance de l’activité des réseaux de trafiquants et des menaces récurrentes de la Turquie de réactiver les traversées.

Le rapport met également l’accent sur un certain nombre d’insuffisances et de zones d’ombres : le nombre encore trop faible des réinstallations, l’absence de certitudes sur l’effectivité de la protection internationale en Turquie, la situation humanitaire difficile des migrants arrivés en Grèce avant l’entrée en vigueur de l’accord, mais aussi la fermeture de la frontière turco-syrienne ou encore les recours engagés contre la légalité de l’accord.

Revenant sur les « contreparties politiques » que sont la libéralisation des visas et la relance des négociations d’adhésion, il estime que l’application de l’accord ne doit pas conduire à assouplir les conditions initialement posées à la mise en oeuvre de ces processus politiques et plaide pour leur dissociation.

Formulant des recommandations pour la mise en oeuvre de l’accord, le rapport insiste, par ailleurs, sur la nécessité de consolider, dans l’intérêt des deux parties, les relations entre l’Union européenne et la Turquie, malgré un contexte politique difficile. Il en appelle également à la mise en oeuvre d’une véritable politique migratoire européenne, fondée sur des partenariats ambitieux avec les pays d’origine et de transit.

Consulter le rapport de Michel Billout avec une entrée par table des matière

Consulter la synthèse

Télécharger le rapport

Lire la contribution du groupe CRC

Les dernieres interventions

Les rapports Voilà pourquoi nous ne voulons toujours pas de cette loi

Proposition de loi d’abrogation de la loi Travail - Par / 21 décembre 2016

Les rapports Nous réaffirmons notre opposition à cet accord

Accord UE-Turquie du 18 mars 2016 - Par / 26 octobre 2016

Les rapports Le revenu de base, une fausse bonne idée pour lutter contre la grande pauvreté et l’exclusion

Mission d’information sur l’intérêt et les formes possibles de mise en place d’un revenu de base - Par / 18 octobre 2016

Les rapports Il existe des alternatives aux politiques libérales pour lutter contre le chômage

Commission d’enquête sur les chiffres du chômage en France et dans les pays de l’UE - Par / 7 octobre 2016

Les rapports Les aires d’accueil des gens du voyage

Rapport d’information - Par / 19 octobre 2015

Les rapports Sortir du pathos est une nécessité si l’on veut combattre les idées nauséabondes

Commission d’enquête sur le service public de l’éducation, les repères républicains et les difficultés des enseignants - Par / 1er juillet 2015

Les rapports Les lacunes de notre dispositif de renseignement dans la lutte antiterroriste

Lutte contre les réseaux djihadistes en France et en Europe - Par / 3 avril 2015

Les rapports Le rapport que le Sénat refuse de publier

Mission commune d’information sur la réalité de l’impact des exonérations de cotisations sociales - Par / 16 juillet 2014

Les rapports Budapest à la croisée des chemins : quel destin pour la Hongrie ?

Evolution constitutionnelle, économique et sociale en Hongrie - Par / 19 juillet 2013

Les rapports Affaissement minier :

une problématique toujours d’actualité - Par / 1er octobre 2012

Administration