Groupe Communiste, Républicain et Citoyen

Tribunes libres

Parues dans la presse ou dans le journal du groupe, retrouvez ici les tribunes libres signées par les membres du groupe CRC.

Lire la suite

Et la ruralité, bor..l !

La République fragilisée -

Par / 3 avril 2017

Il est des sujets qui manquent singulièrement dans la présente campagne électorale, il y en a un particulièrement qui m’insupporte en tant qu’élu d’une commune rurale, c’est celui de la ruralité !

En effet, je n’ai entendu dans la bouche d’aucun candidat l’expression utilisée ni même ce thème abordé, ou peut-être cela m’a-t-il échappé. Avouons humblement que c’est tout à fait dans le domaine du possible. Or, le monde rural souffre aussi de maux particuliers. Loin de moi l’idée de mettre sur le même plan la petite commune de la métropole lilloise et le village de 200 âmes au cœur de la Creuse, sans mépris aucun pour ce beau département.

Les « modernes » nous disent « mais enfin, il faut vivre avec son temps », l’immense majorité des Français vivent désormais en zones urbaines. Pour notre département, les communes rurales (moins de 2000 habitants) sont au nombre de 409 sur 652, elles représentent 63% des communes mais seulement 13% de la population. Pour la France qui compte 35 756 communes, les moins de 2000 sont au nombre de 31 476, soit 86% du total des communes de France.

Les lois successives ont amené à la création de 15 métropoles sur le territoire et la crainte que nous pourrions avoir serait de voir se confirmer le « déclin », la désertification de certains territoires ruraux.

Les communes rurales totalisent plus de 21 millions d’habitants, autant dire que ça n’est pas rien. Ils ont droit aux mêmes services publics, aux mêmes moyens que tous les citoyens de cette République.

Quand l’Etat décide, pour des raisons strictement budgétaires liées au carcan austéritaire européen, de fermer une classe, une gendarmerie, une maternité, un hôpital, il fragilise le concept de « République », le « commun ».

Le monde rural doit être pris en compte et soutenu, non pas comme un objet du passé à vénérer et adorer mais comme un vecteur essentiel de développement de nos territoires et facteur d’équilibre de notre société en fragilité. Les ruraux veulent du logement locatif, de la culture, des structures pour la petite enfance, l’accès au très haut débit.

Alors, s’il vous plait, mesdames et messieurs les candidats, faites rimer ruralité et progrès, me..e !

Les dernieres tribunes

Tribunes libres Humaine humilité !

Jusqu’où va l’extravagance de l’argent ? - Par / 23 juillet 2017

Tribunes libres Dolce vita pour les fortunes de France !

Classement des 500 premières fortunes - Par / 7 juillet 2017

Tribunes libres Je suis un chercheur d’or !

Des pépites pour nos combats - Par / 30 juin 2017

Tribunes libres De quoi Macron est-il le nom ?

Dans les traces de Hollande - Par / 23 juin 2017

Tribunes libres Au régime désormais...

Le trésor de guerre de la marque à la pomme - Par / 19 juin 2017

Tribunes libres Mac Donald’s est obèse… financièrement

Rassemblement contre l’évasion fiscale - Par / 9 juin 2017

Tribunes libres Kafka ou Ubu ?

Pour une place PMR - Par / 2 juin 2017

Tribunes libres Treize années à votre service

Bilan du second mandat 2011- 2017 - Par / 30 mai 2017

Tribunes libres Macron 1er

Intronisation présidentielle - Par / 19 mai 2017

Tribunes libres Présidentielles 2ème tour, à mon avis

Positionnement quant au vote du 7 mai - Par / 25 avril 2017

Tribunes libres "Marché Président, Marché Président..."

Contre JLM la finance se mobilise - Par / 21 avril 2017

Tribunes libres L’ont-ils bien méritée ?

L’Ordre National du Mérite pas pour les lanceurs d’alerte - Par / 14 avril 2017

Tribunes libres Conflit d’intérêts

Très cher mélange des genres - Par / 7 avril 2017

Tribunes libres Toujours plus !

Les 39 milliardaires de France - Par / 24 mars 2017

Administration