DHCP

    0
    189

    (DHCP) est un protocole réseau dont le rôle est d’assurer la configuration automatique des paramètres IP d’une station, notamment en lui affectant automatiquement une adresse IP et un masque de sous-réseau. DHCP peut aussi configurer l’adresse de la passerelle par défaut, des serveurs de noms DNS et des serveurs de noms NBNS (connus sous le nom de serveurs WINS sur les réseaux de la société Microsoft). La conception initiale d’IP supposait la préconfiguration de chaque ordinateur connecté au réseau avec les paramètres TCP/IP adéquats : c’est l’adressage statique (nommée également IP fixe). Sur des réseaux de grandes dimensions ou étendues, où des modifications interviennent souvent, l’adressage statique engendre une lourde charge de maintenance et des risques d’erreurs. En outre, les adresses assignées ne peuvent être utilisées si l’ordinateur qui détient cette charge n’est pas en service : un cas typique où ceci pose problème est celui des fournisseurs d’accès à internet (FAI ou ISP en anglais), qui ont en général plus de clients que d’adresses IP à leur disposition, mais dont les clients ne sont jamais tous connectés en même temps. DHCP apporte une solution à ces trois inconvénients : seuls les ordinateurs en service utilisent une adresse de l’espace d’adressage ; toute modification des paramètres (adresse de la passerelle, des serveurs de noms) est répercutée sur les stations lors du redémarrage ; la modification de ces paramètres est centralisée sur les serveurs DHCP. Le protocole a été présenté pour la première fois en et est défini par la RFC 1531, modifiée et complétée par les RFC 1534, RFC 2131 et RFC 2132. Ce protocole peut fonctionner avec IPv4 ; il fonctionne aussi avec IPv6 et il est alors appelé DHCPv6. Toutefois, en IPv6, les adresses peuvent être autoconfigurées sans DHCP.