soude

    0
    122

    L’hydroxyde de sodium, appelé également soude caustiqueL’appellation Soude caustique provient de la caustification ou caustication, opération d’ajout de chaux vive ou de lait de chaux, décrite infra, provoquant (à chaud c’est-à-dire à ébullition du lait de chaux) une réaction chimique que les Anciens faisaient subir à l’alcali soude, pour disposer de soude caustique. La soude dite minérale était à base carbonate de soude (Na2CO3). La soude caustique est décrite dans le Grand Larousse du début du en ces termes désuets : « hydrate de sodium »., est un solide ionique de formule chimique NaOH. Fusible vers 318°C, il se présente généralement sous forme de pastilles, de paillettes ou de billes blanches ou d’aspect translucide, corrosives et très hygroscopiques. Il est très soluble dans l’eau et légèrement soluble dans l’éthanol. Sa dose journalière admissible est non spécifiée depuis 1965. Le code du travail de France ne permet pas à des mineurs de fabriquer ou de manipuler ce produit chimique. La solution d’hydroxyde de sodium, souvent appelée soude, est une solution aqueuse transparente. Concentrée, elle est corrosive et souvent appelée lessive de soude. Ce produit est courant dans le commerce, sous forme de paillette ou de solution ; il est vendu comme déboucheur de canalisations ou agent de neutralisation (d’acides). Les propriétés chimiques de l’hydroxyde de sodium sont surtout liées à l’ion hydroxyde HO- qui est une base forte. En outre, l’hydroxyde de sodium réagit avec le dioxyde de carbone (CO2) de l’air et se carbonate.