Lenteur de la CPAM : à Blain, le cauchemar d’Antoine, malade depuis des semaines et sans indemnité

A Blain (Loire-Atlantique) il fait un cauchemar. Malade et sans régimes, Antoine dénonce la lenteur de la CPAM et la situation dans laquelle il se trouve.

Par Rédaction Châteaubriant

Publié le 4 juillet 22 à 17h14

En novembre prochain, avec un contrat à durée indéterminée avec Adecco France, il y a 40 ans, Antoine, qui vit à Blain (Loire-Atlantique), a vu sa vie changer radicalement en avril dernier. Il raconte : « J’avais une gêne oculaire, je pensais avoir de la poussière dans les yeux, alors j’ai mis des gouttes en pensant que ça arriverait. J’ai fini par aller chez le médecin, j’ai été hospitalisé et j’ai été informé de la suspicion de la maladie de Leber. Des tests supplémentaires doivent être effectués pour poser le bon diagnostic. Antoine explique qu’il voit « comme quand on ouvre les yeux sous l’eau. « 

Mes nerfs optiques seraient touchés.

Pris à la gorge 

Pris à la gorge 

Depuis le 25 avril, Blinois est sorti. Atteint de la maladie de Leber, Antoine n’est pas rémunéré car il est en arrêt maladie et sans régime. Il explique : « Il y a des mois de retard dans le versement des indemnités. Je ne suis pas le seul concerné. J’aimerais que les choses changent à ce niveau. « 

Impayé et sans indemnité, Antoine, qui a plus de 700 € par mois à sa charge, est étranglé. Il contacte le service social de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM). « Ils m’ont dit que j’attendais 45 jours pour que je puisse entamer une procédure auprès de la CPAM mais ils m’ont dit qu’en plus de ces 45 jours, je devrai attendre encore 15 jours pour l’étude de mon dossier. Tous les jours je regarde mon compte Ameli, ce matin on s’est aperçu que je traitais les candidatures du 24 février. Si les paiements aux médecins et aux pharmacies sont rapides, les régimes sont retardés de plusieurs mois. « 

Après son appel au service social de la CPAM, elle contacte une assistante sociale de Blain. Il m’a dit d’être patient et m’a proposé d’aller à la Croix-Rouge ou au secours populaire, mais il n’a rien pu faire au niveau de la CPAM. Sans revenu, Antoine a pris les devants avec son banc pour ne plus retomber dans une spirale.

Mon conseiller bancaire n’a pas été surpris par ce qui se passait. Nous sommes nombreux à être dans cette situation. La seule solution qu’il m’a proposée était d’augmenter mon autorisation de découvert en attendant mon indemnisation.

Pourquoi un tel retard ?

Pourquoi un tel retard ?

Bien qu’Antoine ait un partenaire qui peut actuellement payer le loyer, il a un revenu très modeste. « Il travaille à temps partiel et durant les mois d’août et septembre il n’aura pas de salaire car son activité cesse en juillet et août. « 

Inactif, Antoine avoue qu’on lui a même conseillé de vendre sa voiture afin de pouvoir payer ses dépenses qui s’élèvent à 787 € par mois. La question Blinois : « Aujourd’hui, tout se passe par e-mail, alors pourquoi ce retard ? Les excuses du covid ressemblent beaucoup à la guerre en Ukraine qu’ils me racontent régulièrement. On trouve des excuses pour ralentir les choses. » m accorde ALD après visites médicales, mais ils ne me paient pas les régimes quotidiens même si je fais des arrêts tous les 15 jours. C’est pour ne rien comprendre. J’ai un plan d’urgence qui ne commencera qu’avec le premier versement de mon indemnité. Je n’ai rien à vivre aujourd’hui.Le système de santé va très bien en France, mais pourquoi laisse-t-on des gens sans ressources ?Pourquoi le retard du CAPM met-il des gens comme moi dans une situation qui ne me permet plus de subvenir à mes besoins ? bouger, plus on doit en parler, plus les choses vont bouger. »

Conscient que de nombreux Français partagent la même galère que lui, Antoine attend désespérément d’être enfin entendu.

Pourquoi le 36 46 Est-il payant ?

Pourquoi le 36 46 Est-il payant ?

Cet article vous a-t-il été utile ? Sachez que vous pouvez suivre L’Éclaireur de Châteaubriant dans la rubrique Mes actualités. En un clic, après votre inscription, vous retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques préférées.

Comme l’indique le communiqué de l’Assurance maladie, avec « le 36 46, l’assuré ne paie que le prix d’un appel local depuis la France métropolitaine et depuis un poste fixe*, soit 0,028 euros la minute aux heures pleines** contre 0,12 auparavant ». euros.

Comment contacter la CPAM par téléphone gratuitement ?

Le 36 46 est-il un numéro vert ? Service sans frais d’appel, depuis un téléphone fixe ou mobile. Depuis l’étranger : 33 1 84 90 36 46 (tarif variable selon opérateur téléphonique).

Comment utiliser la carte européenne d’Assurance Maladie en Espagne ?

Comment utiliser la carte européenne d'Assurance Maladie en Espagne ?

Depuis le 1er juillet 2020, le numéro 36 46 pour joindre l’assurance maladie n’a plus de surtaxe. Vous ne paierez que le coût éventuel de l’appel appliqué par votre opérateur, sans frais supplémentaires pour nous.

Comment utiliser le TSE en Espagne Le patient doit consulter un médecin du service de santé, auquel il présentera le TSE (appelé localement TSE en tant que carte de santé européenne) ou le certificat de remplacement provisoire et n’aura aucun frais à payer. .

Accueil Auto / Moto Lenteur de la CPAM : à Blain, le cauchemar d'Antoine, malade depuis...