Les jardiniers et photographes de NÎMES vous font découvrir les Jardins de la Fontaine

Pour la maison d’édition Alcide, l’été est propice à quelques sorties intéressantes. Avant de parler des Gaules du Sud, parlons des Jardins de la Fontaine avec les mots de Manuel Adamczyk et sous l’œil attentif de Philippe Ibars. Lire « A la rencontre des arbres des Jardins de la Fontaine ! » »

C’est l’un des lieux qui a fait de Nîmes ce qu’elle est que deux personnes et un écrivain paient des impôts au printemps 2022. Les Jardins de la Fontaine sont un bel endroit qui a ravivé l’intérêt des premiers « Nîmes », appelés les Celtes. Volques Arécomiques, trouvé pour ce « coin » au pied du Mont Cavalier. Niché, assis dans ce grand cadre en bois, il y a une racine où tout commence.

Heureusement, aux 17ème et 18ème siècles les places étaient immenses car de ces programmes on tirait des fruits. Et qui dit fruits, dit arbres. Au centre du premier jardin public de France, le visiteur est aussi spectateur. Ici, tout le monde a un souvenir mais connaît-on vraiment les Jardins ?

Atlante, amandier, arbousier, perruque, genévrier, azerolier, bois, cèdre, chêne, cyprès de Provence, érable de Montpellier (même à Nîmes !), figuier commun, filaire, laurier précieux, châtaignier, micocoulier de Provence, olivier d’Europe, palmier des Canaries, parrotia de Perse, phottina serrulé, pin d’Alep, pin parasol, pin, pistachier, feuille d’érable, blanc, saule pleureur, Sephora, citronnier et les arbres de la colline sont décrits en détail. Au total? Les 30 essences ornent les Jardins de la Fontaine et racontent à leur manière l’histoire de leur siècle. Ils décrivent également la ville d’Antonin et l’origine du palmier, symbole de la ville.

Philippe Bars, qui n’a pas écrit son premier livre sur le sujet, a pris son appareil photo, l’objectif a flotté à travers les Jardins à différents moments et occasions. C’est par Ses yeux que vous entrerez au Paradis. A ses côtés, avec plus de sagesse et de science, le jardinier, Manuel Adamczyk, qui vous a emmené dans un voyage passionnant, une façon de faire connaissance avec ces compagnons qui ornent notre quotidien. Par ailleurs pour ne pas se laisser distraire par l’idée que l’on peut se faire du jardinage, Manuel Adamczyk propose des conseils pratiques.

Le livre est juste écrit, ce qui le rend facile à lire. Sélectionnez ici ou là, lisez ceci ou cela. Pas d’ordre, juste des mots et des images. Pour chaque arbre, quatre pages d’informations, de statistiques, d’histoires courtes, mais qui combinent en réalité les mêmes angles d’attaque. La conception graphique d’Audrey Izerm facilite l’utilisation du livre. Le meilleur de tous, c’est amusant!

Grâce à ces lignes, on peut comprendre le thème choisi. Puis vint le pur visage botanique. On parle évidemment d’arbres, mais chaque produit est traité avec lumière, accessibilité et utilité pour bénéficier du vocabulaire de la chanson. En fin de compte, le meilleur aspect permettra au lecteur. Dans cette optique, Manuel Adamczyk vous dévoilera ses secrets et vous donnera tout son savoir alors n’oublions pas qu’il est jardinier aux Jardins de la Fontaine depuis 20 ans !

Ce livre de 160 pages propose donc un panorama complet et quasi complet des meilleurs arbres de Nîmes. Les photos sont récentes et toujours d’actualité, le texte est précis mais pas lourd. Le mieux est de le prendre et d’aller se promener dans la nature. Chaque arbre est au travers d’une petite carte du jardin, vous apprendrez son nom latin, son nom en patois, l’époque de sa floraison, la durée de sa vie… Vous pourrez également prolonger l’aventure grâce à un dictionnaire joignable à la fin . Le livre, « un petit dictionnaire pour le meilleur accompagnement des arbres de jardin » dans une tentative de reproduire les nombreux jardiniers qui ont réussi à faire de ces jardins les nôtres.

Rejoignez les Jardins de la Fontaine, édition Alcide, 160 pages pour 23 euros (17cmX24cm).

Comment lire Midi Libre en ligne ?

Comment lire Midi Libre en ligne ?

Profitez de votre newsletter gratuite en ligne et de toute l’actualité en temps réel sur Midilibre.fr. Retrouvez tous les matins, à partir de 6h, l’impression quotidienne au format numérique dans l’espace de votre ami. Ce qui est necessaire? Inscrivez-vous sur Midilibre.fr et synchronisez ce compte avec votre abonnement.

Comment souscrire à Midi Libre ? Il suffit d’écrire à abonnements@midilibre.com ou d’appeler le 04 3000 30 34 pour demander un changement d’édition pour s’abonner à l’édition journal.

Comment résilier un abonnement à midi libre ?

Comment déposer une demande d’admission via Midi Libre ?

  • Par téléphone elle a appelé le service client sur ce numéro « 04.3000.30.34 ».
  • En envoyant un mail à cette adresse mail « abonnements (@)midilibre.com ».

Où trouver la Gazette de Montpellier ?

Où trouver la Gazette de Montpellier ?

les partenaires

  • L’écran du banquet s’ouvre. Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30 / puis le vendredi à 18h00
  • La Gazette de Montpellier / édition Takarda. Contact : laredaction@gazettedemontpellier.fr. …
  • Gazette Live / Édition numérique. Rédaction de Gazette Live : jb.decroix@gazettedemontpellier.fr.

Quel jour sort la Gazette de Montpellier ? La Gazette de Montpellier est un journal local publié tous les jeudis à Montpellier depuis le 21 octobre 1987 et distribué dans la capitale.

Accueil Jardinage Les jardiniers et photographes de NÎMES vous font découvrir les Jardins de...