Schiaparelli, la maison de haute couture adorée des stars

Après avoir fermé boutique en 1954, la maison Schiaparelli s’offre à nouveau en grande pompe en 2012. Retour sur l’histoire de son créateur et les années dorées d’une marque qui continue, aujourd’hui encore, de faire rêver.

Au fil des années, la maison Schiaparelli a su partager un savoir-faire unique, traduit en créations d’exception. Retour sur l’histoire d’une maison iconique, fondée en 1927 par Elsa Schiaparelli.

Quel est le parcours de la créatrice Elsa Schiaparelli ?

Quel est le parcours de la créatrice Elsa Schiaparelli ?

Née à Rome au Palazzo Corsini en 1890, Elsa Schiaparelli grandit dans une famille d’universitaires et d’aristocrates. Intéressée par la philosophie, elle se lance dans l’écriture de poèmes érotiques – ce qui ne plaît pas à sa famille conservatrice, qui l’envoie dans un couvent. Une fois sortie, elle s’envole pour Londres, New York et enfin Paris. C’est dans la capitale française qu’elle fait sa première apparition en tant que couturière, après une visite chez Paul Poiret. Il commence par imaginer des pulls à larges liens en trompe-l’œil, un succès vite repéré par le magazine Vogue. Il devient ensuite styliste pour la maison Lambal, avant d’ouvrir une boutique, baptisée Pour le Sport, à Paris.

Au fil des années, elle développe son regard, collaborant tour à tour avec les artistes Salavdor Dalí, Jean Cocteau et Alberto Giacometti. Sous ses doigts, le vêtement devient une œuvre d’art et séduit les plus grandes actrices du moment. En 1940, il débarque aux États-Unis où il reste une grande partie de la guerre. Les années après la libération, le succès n’est plus au rendez-vous. Puis elle a consacré la dernière partie de sa vie aux parfums. En 1973, elle est inhumée au cimetière de Frucourt, dans un petit village du département de la Somme.

Quelle est l’histoire de la maison Schiaparelli ?

Quelle est l'histoire de la maison Schiaparelli ?

Ainsi, à Paris, la maison Schiaparelli est née en 1927. Le succès est immédiatement au rendez-vous : les pièces du créateur sont ludiques et modernes, plaçant la mode au niveau d’un jeu auquel chacun veut participer. A tel point qu’un certain Charles Kahn, qui avait déjà investi dans Vionnet, a soutenu financièrement l’ouverture de la première boutique d’Elsa Schiaparelli rue de la Paix.

Schiaparelli propose un vestiaire innovant, poétique et conceptuel, mais surtout féminin. Moderne, la maison utilise de nouveaux tissus – comme la laine élastique, brevetée par Rodier. Ensuite, des vestes en tweed et des robes de soirée ont été développées.

En 1935, Schiparelli s’installe Place Vendôme – un emplacement privilégié, qui signe finalement son succès. En 1937, elle lance sa couleur signature, un rose renversant, un fuchsia intense qui marque la rétine. Mais pendant la guerre, la situation se complique : la maison est placée sous administration allemande, et les deux détenteurs de la majorité du capital sont juifs. En 1954, le créateur est contraint d’abandonner la couture, et les soldes ne sont pas au rendez-vous.

La Belle au bois dormant, il faudra attendre 2007 pour voir le brillant retour de Schiaparelli. Rachetée par Diego della Valle, propriétaire du groupe Tod’s, la maison pourra renaître de ses cendres. En 2012, il revient place Vendôme tandis que le premier défilé de mode du XXIe siècle de Schiaparelli a lieu en 2014. C’est Marco Zanini qui préside alors le style, puis remplacé par Bertrand Guyon en 2015. Depuis 2019, l’Américain Daniel Roseberry est au gouvernail, redonnant un nouveau souffle à cette maison bientôt centenaire.

Comment s’illustre la maison Schiaparelli aujourd’hui ?

Comment s'illustre la maison Schiaparelli aujourd'hui ?

Aujourd’hui, la maison continue de proposer des pièces ultra couture, conçues pour bousculer les codes. Daniel Roseberry joue sur les transparences et les volumes avec inventivité, distillant des couleurs pop. La seule limite ? Son imaginaire. Son travail de bijoux figuratifs à porter comme vêtements, seins dorés, sculptures sur le décolleté et chaussures, n’a pas manqué de séduire les stars, de Bella Hadid à Cannes en 2021 à Olivier Rousteing. Les États-Unis aussi !

Accueil Mode Schiaparelli, la maison de haute couture adorée des stars