Se protéger des tiques au jardin : trucs et astuces pour l’aménagement paysager

Maintenant, nous devons les affronter : les tiques. Ils sont présents dans de nombreuses régions de France dès le retour du beau temps, porteurs parfois de la maladie de Lyme. Cependant, il est possible de les empêcher d’entrer dans les jardins en appliquant quelques conseils d’aménagement paysager. Découvrez comment vous pouvez protéger votre jardin des tiques.

Publié le 5 juillet 2022 à 16 h 02

C’est devenu une coutume de se protéger des tiques lors des promenades dans les pâturages, mais ces brouillards se retrouvent aussi dans les jardins privés et publics, où nous les rencontrons souvent. Cependant, les tiques ne se multiplient dans aucun type de jardin. Certains forment ainsi un très bon milieu pour leur abondance.

Créer un jardin anti-tiques : quelques bonnes habitudes

Créer un jardin anti-tiques : quelques bonnes habitudes

Si les jardins proches des boisés ou des champs sont plus infestés de tiques que dans les villes, ces dernières ne sont pas à l’abri du danger, bien qu’il soit impossible d’y trouver une tique. Il suffit qu’un jardin avec un sol humide, un carré de légumes ou une variété de ces insectes, en particulier les tiques Ixodes ricinus (qui sont généralement attachées aux humains) pour en profiter. Ainsi, quelques conseils d’aménagement paysager peuvent aider à faire de votre jardin un endroit plus convivial.

Évitez les zones d’humidité ou trop ombragées

Évitez les zones d’humidité ou trop ombragées

La première chose à faire avec un jardin anti-tiques est de réduire la présence de zones humides et de zones ombragées de votre jardin. Il est donc important de profiter de la présence du soleil et des grands espaces, en coupant la végétation excessive, en taillant sous les arbres, mais aussi en enlevant les tas de feuilles mortes.

Tondre votre pelouse régulièrement, à une hauteur raisonnable pour ne pas déranger les autres espèces, facilite également la reproduction des tiques.

Les cultures de compost sont coupées – même l’herbe peut être ajoutée au compost – ou chauffées. Après tout, il ne faut pas laisser de tas de plantes cueillies dans votre jardin, car elles sont très attirantes pour les tiques.

Enfin, évitez de créer des pièces d’eau telles que des bassins, qui favorisent l’humidité. En été, choisissez de laisser une petite quantité d’eau si vous souhaitez continuer à arroser différentes variétés pendant la sécheresse.

Laissez sécher votre pelouse entre deux arrosages

Laissez sécher votre pelouse entre deux arrosages

Autre astuce pour se protéger des tiques dans le jardin : n’arrosez pas trop souvent votre pelouse et laissez-la sécher entre deux pluies. En plus de stabiliser votre consommation d’eau lors des chaudes journées d’été, cela crée un environnement peu propice aux tiques.

Scellez les murs de pierres et autres allées empierrées

Scellez les murs de pierres et autres allées empierrées

Les tiques apprécient les endroits humides et ombragés, il est recommandé, si possible, de couvrir les murs en pierre et les chemins pavés. Ces insectes auront très peu d’habitats.

Faites pousser vos haies et massifs loin des zones de passage

Faites pousser vos haies et massifs loin des zones de passage

Autre astuce anti-tiques : placez les plates-bandes et les haies le plus loin possible des zones de circulation habituelles. But : que les tiques communes ne puissent pas en profiter pour mordre. Par conséquent, il est recommandé d’éviter de faire de petits chemins bordés de plantes hautes.

Conseils d’aménagement anti-tiques pour les jardins proches des zones boisées

Si votre jardin est adjacent à une zone avec des arbres ou des jardins, vous pouvez créer une barrière naturelle pour éloigner la plupart des tiques. Pourquoi? En affichant un réseau végétal de trois mètres de large, il est composé de plantes séparées avec un lit recouvert de terre sèche. Vous pouvez ainsi recouvrir les pieds des plantes d’écorces ou même de cailloux. Cela rendra plus difficile l’entrée des tiques dans votre jardin.

Lire aussi : Notifications Tiki : Carte de France des zones dangereuses

Protégez vos animaux de compagnie des parasites

Enfin, les animaux de compagnie ne sont pas non plus à l’abri des tiques, si vous en avez, vérifiez-les régulièrement ; surtout les chiens et les chats. Vous pouvez également les protéger des parasites avec le bon médicament (à voir par votre vétérinaire) et vous débarrasser des vers à l’aide d’un peigne, d’une brosse (ou des tiques avant qu’elles ne soient attachées) ou d’une tondeuse.

Autre conseil animalier, à cette période de l’année : si vous habitez près d’un boisé, éloignez un chevreuil de votre cour et de votre clôture. En effet, les cerfs sont particulièrement friands de tiques.

À lire aussi : Bonnes pratiques pour protéger les enfants des tiques

Optez pour les prédateurs naturels des tiques

Dernier recours : misez sur les animaux mangeurs de tiques comme les poules et les pintades, qui se régalent à manger ces acariens. Laissez-les se promener tranquillement dans votre jardin et régalez-vous !

Dans le contrôle de la vie, il est également possible d’utiliser des champignons entomopathogènes qui détruisent les insectes, les acariens et les arthropodes et finissent par se tuer. Quelques exemples d’espèces recommandées : Beauveria bassiana ou Metarhizium anisopliae.

Il est également possible de jouer avec des vers invisibles de différentes espèces, comme Steinernema carpocapsae ou Heterorhabditis bacteriophora. Ces vers sont inoffensifs pour les humains et les animaux domestiques qui propagent les tiques dans leur habitat. Cependant, ce type de micro-vers s’attaque également à d’autres insectes, dont certains sont utiles dans la lutte contre les maladies des plantes.

consoGlobe vous recommande également…

& # xD;

Rédigé par Cecile

& # xD;

Qu’est-ce qui mange les tiques ?

https://www.consoglobe.com/redacteur/cecile

& # xD;

Quelle poule mange les tiques ?

Voir son personnage et tous ses écritsâ & # x20AC; & # x2122;

Quelle odeur repousse les tiques ?

& # xD;

& # xD;

Accueil Jardinage Se protéger des tiques au jardin : trucs et astuces pour l'aménagement...